Actualités

Rachats de prêt : Avis aux retardataires !

Alors que l’on commence à entrevoir une légère remontée des taux des prêts immobiliers aux particuliers sur le début du mois de juillet, ils restent toujours historiquement bas. C’est donc toujours le moment pour faire racheter ses prêts immobiliers.

Les demandes d’études de rachat de prêt continuent à représenter une part significative de l’activité crédit des banques et des courtiers, et révèlent toujours des gains significatifs pour les emprunteurs.

 

En effet, des écarts importants entre les taux obtenus initialement, et les taux d’aujourd’hui, permettent de dégager un gain nettement supérieur aux montants des frais engagés par la mise en place d’un nouveau prêt (indemnités de remboursement anticipé, nouveaux frais de garantie, de dossier, ect …). Ce qui est particulièrement constaté sur les prêts ayant été souscrit entre 2007 et 2009, période où les taux étaient historiquement hauts.

 

L’emprunteur qui fait racheter son prêt, peut réduire le cout total de son crédit de deux façons :

  • Maintenir son prêt sur la même durée, et profiter de la baisse des taux pour diminuer ses mensualités
  • Maintenir des mensualités identiques à celles qu’il paye aujourd’hui, et réduire la durée de son prêt. Dans ce cas-là, le gain est augmenté, car en réduisant la durée, il bénéficie d’un taux encore plus bas, s’appliquant sur une durée plus courte.

 

A noter également, qu’étant donné qu’un nouveau prêt est souscrit, il est aussi temps de penser à négocier une assurance déléguée, extérieure à la banque, et donc moins chère ! Si cela n’avait pas été fait initialement, l’économie réalisée entre l’assurance de la banque, et l’assurance déléguée, accroit d’autant plus le gain du rachat de prêt.