Actualités

Premier bilan du PTZ 2016

Le PTZ dernière mouture est en place depuis plusieurs mois et il est temps d'en tirer les premiers enseignements. 

Pour rappel les conditions d'attribution de ce PTZ et les modalités d'application de ce prêt devaient permettre de favoriser l'accession à la propriété des ménages les plus modestes mais aussi accessoirement devaient relancer le marché immobilier ont en effet encore changé. Après avoir d'abord été réservé aux primo-accédants achetant dans l'ancien, puis à ceux achetant dans le neuf, il a concerné - et concerne encore - les deux secteurs mais sous certaines conditions.

 

Si les bases du PTZ sont restées les mêmes - il reste une avance de fonds gratuite. Le montant remboursé correspondra donc exactement au montant prêté -, deux changements notables sont à signaler, notamment l'élargissement des plafonds de revenus  et une hausse du montant du prêt. Désormais, il peut ainsi couvrir 40 % du financement de l'achat d'un logement neuf ou ancien, contre 18 à 26% en 2015. Un pourcentage valable sur tout le territoire.

Incontestatablement le principal interet qui résulte de ces modifications est dans le neuf qui a vu les montants moyen de PTZ multiplié par 7. Ainsi les accédants à la propriété réfléchissent de plus en plus a trouver un terrain pour faire construire au vue de la différence de cout de financement face à l'ancien que ce soit dans le secteur diffus ou en lotissement

Dans l'ancien par contre le PTZ est difficile d'acces et on trouve tres peu de projets avec suffisament de travaux pour être élligible.

Ainsi si on cumule le pret à 0 % avec un taux à 1.6 % voir 1.7 % sur 25 ans cela ouvre de nouvelles perspectives à bon nombre de foyer squi souhaitent devenir propriétaire.